Article: Le parcours de djihadistes suisses passé au crible

Sophie Roselli, Tribune de Genève, 6 juin 2017

Une étude menée aux Universités de Genève et Berne révèle les trajectoires de vie de dix personnes revenues de Syrie.

Frédéric Esposito a dirigé le mémoire consacré aux djihadistes suisses réalisé par un analyste à l’Office fédéral de la police. Image: Steeve Iuncker-Gomez

C’est un travail académique unique en son genre. Il a pu voir le jour à la suite de longues négociations avec différentes autorités, en raison de la matière sensible traitée: les procédures judiciaires de djihadistes suisses, dont certaines sont en cours. Intitulé «Combattants terroristes étrangers – analyse des motivations individuelles des djihadistes suisses», le mémoire de master d’un étudiant en sciences politiques à Berne, Florent Bielmann, également analyste à l’Office fédéral de la police (fedpol), dresse un tableau des critères de la radicalisation violente. De quoi remettre en question certaines idées reçues. Comme il ne souhaite pas s’exprimer dans les médias, parole à son directeur de mémoire, Frédéric Esposito, politologue au Global Studies Institute et directeur de l’Observatoire universitaire de la sécurité à l’Université de Genève.

(…)

L’article intégral est disponible sur la site de la Tribune de Genève.

Getagged mit: , , ,
Veröffentlicht unter Aktuelles